<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=261847674477659&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Rente viagère et assurance-vie : avantages et risques

L’assurance-vie vous permet de faire fructifier un capital que vous pourrez soit transmettre, soit utiliser à votre guise. Savez-vous que vous pouvez transformer votre capital en rente ? Cette solution vous permettra de percevoir un revenu régulier tout au long de votre vie. Mais attentions aux conséquences en matière de fiscalité et de succession !

argent-rente-viagere
 

La sortie en rente viagère

La sortie en rente viagère vous permet de sortir progressivement du capital de votre assurance-vie. Ce mode de sortie est possible si les conditions générales de votre contrat prévoit cette option. Si vous n’êtes pas encore décidé, ce n’est pas grave. Rien ne presse, la plupart des assurances-vie vous permettent de l’activer à la clôture de votre contrat.

Comment cela fonctionne ? La sortie en rente vous permet de percevoir une somme fixe selon une périodicité définie à l’avance : mensuelle, semestrielle ou annuelle. Le montant de la rente est calculé en fonction de votre âge et du montant de votre assurance-vie. Pour cela, l’assureur applique des tables de mortalités définie par l’INSEE (oui, le terme n’est pas très agréable, nous pouvons en convenir). La rente vous sera versée jusqu’à votre décès, et ce, quel que soit votre âge.

La rente est souvent une rente différée : elle commence à être versée au bout d'une période déterminée, et après la fin de la phase d'épargne. Il est possible d’opter pour une rente immédiate mais ce cas est assez rare.

Quel niveau de rente pouvez-vous espérer ?

Prenons l’exemple d’un assuré dont le montant de l’assurance-vie sera de 100 000 €. Le taux de conversion appliqué par l’assureur sera entre 4 et 4,5%. Cela lui permettrait donc de percevoir une rente comprise entre 4 000 et 4 500 euros par an jusqu’à son décès.

La conversion en rente viagère est une des options à envisager si vous cherchez à compléter vos revenus pour votre retraite. Elle vous permet d’avoir un complément de revenu assuré jusqu’à votre décès. Cette solution particulièrement intéressante si vous vivez longtemps. Elle l’est moins en cas de décès prématuré.

Attention, si vous choisissez cette option, sachez qu’elle est définitive !

Vous ne pourrez plus revenir en arrière. En convertissant votre capital, vous transférez la propriété de votre épargne à l’assureur ! On parle “d'aliénation” de l’épargne.

La fiscalité des rentes viagères

Si vous optez pour une sortie en rente viagère, n’oubliez pas que votre rente est imposable. La fiscalité applicable n’est pas la même qu’en cas de rachat partiel. 

Seule une fraction de la rente viagère est soumise à l’imposition sur le revenu et aux prélèvements sociaux (CSG+CRDS à 17,2%). Elle dépend de l’âge de l’assuré au moment où il décide de déclencher son versement. Cette fraction reste donc fixe tout au long du versement de la rente.

Age de l’assuré lors du déclenchement de la rente

Fraction de la rente imposable

Moins de 50 ans

70 %

Entre 50 et 59 ans

50 %

Entre 60 et 69 ans

40 %

A partir de 70 ans

30 %

L’impact sur votre impôt sur le revenu n’est donc pas neutre, notamment si vous déclenchez la rente avant votre départ à la retraite.

>> Simulation d'assurance vie gratuite : Profitez d'une recommandation de placement personnalisée, gratuite et sans engagement en moins de 5 minutes avec Mieuxplacer.com






Attention aux conséquences en cas de décès

En cas de décès de l’assuré, le versement de la rente prend fin. Et ce, même si la somme des rentes versées est inférieure à la totalité du capital placé sur votre contrat. Comme vous avez transféré la propriété du capital à l’assureur, le montant restant sur votre assurance-vie ne peut pas être transmis à vos bénéficiaires, comme dans le cas “classique”.

Cependant, pour protéger vos proches, vous avez le choix entre plusieurs options :

La rente de réversion

Également appelée rente viagère réversible, cette option permet à un bénéficiaire désigné de percevoir la rente viagère jusqu’à son décès. Le rente de réversion sont souvent mis en place au bénéfice du conjoint afin d’aider à maintenir son niveau de vie en cas de décès du titulaire du contrat.

Attention, dans le cas, le montant de la rente servie souvent réduite car l’assureur s’engage à un versement sur une durée plus longue. Le niveau de réduction est défini par l’assureur en fonction de l’âge du conjoint.

Autre point important, si vous avez désigné votre conjoint comme bénéficiaire et qu’il décède avant vous, il n’y a pas de “plan B”. La réversion ne pourra pas s’appliquer et à votre décès, le versement de la rente s'arrêtera.

La rente à annuités garanties 

Souvent moins coûteuse que la rente réversible, cette option permet de toucher une rente pendant une durée déterminée (généralement entre 5 et 20 ans). La rente à annuités garantie peut être versée sur une durée maximale égale à l’espérance de vie de l’assuré (lors de la conversion) diminuée de 5 ans.

En cas de décès de l’assuré avant l’échéance fixée, la rente sera versée au bénéficiaire désigné (le conjoint la plupart du temps). Si celui-ci décède, la rente est versée aux bénéficiaires de deuxième rangs. Cela permet notamment de la transmettre à vos enfants. 

Si l’assuré est toujours en vie au terme de la période définie, il continue de percevoir sa rente viagère.

assurance-vie-rente-viagere

L’alternative : effectuer des retraits réguliers

En effectuant des rachats partiels réguliers, vous gardez la propriété et la main sur votre capital. À votre décès, il pourra donc être transmis aux bénéficiaires désignés dans le contrat qui bénéficieront du régime fiscal particulièrement avantageux de l’assurance-vie en matière de succession. Rappelons que ce placement vous permet de transmettre “hors succession” jusqu’à 152 500 euros par bénéficiaires sur les sommes versées avant vos 70 ans !

Vous pouvez effectuer vos rachats partiels vous-même ou demander la mise en place de rachats partiels programmés. Vous déterminez le montant et le rythme de chaque rachat.

Cette solution est souvent la plus avantageuse en matière de fiscalité puisque nous n’êtes imposés que sur les intérêts générés par votre capital ! Dernier point, elle vous permet de continuer à alimenter votre contrat d’assurance-vie puisque celui-ci n’est pas clos.

Souvent présenté comme une alternative au PERP (ou PER) pour préparer votre retraite, la sortie en rente viagère n’est pas sans conséquence. Cette option peut être intéressante pour les épargnants qui souhaitent s’assurer un revenu complémentaire fixe jusqu’à leur décès afin d’être certain de maintenir leur niveau de vie.

Pour ceux d’entre vous qui ont ouvert une assurance-vie dans une optique de transmission de patrimoine, privilégiez les rachats programmés. Ils vous permettront de bénéficier du régime fiscal très favorable de l’assurance-vie en cas de rachat partiel et de succession.

Comparez bien ces deux modèles et n’hésitez pas à demander conseil à des professionnels de l’épargne qui vous guideront dans votre réflexion.

>> Simulation d'assurance vie gratuite : Profitez d'une recommandation de placement personnalisée, gratuite et sans engagement en moins de 5 minutes avec Mieuxplacer.com

Guillaume-Olivier DORÉ

Guillaume-Olivier DORÉ

Fondateur et CEO de Mieux Placer

Découvrez l’Investissement Socialement Responsable (ISR)

Smiley face Article précédent

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire

mieuxplacer_2coul - copie

Recevez votre guide complet sur l'Assurance Vie !

Notre guide complet Assurance Vie pour vous aider dans toutes les étapes de votre projet d'épargne et vous permettre d'investir en toute sérénité !
Visuel Guide L'assurance vie de A à Z
Je demande mon guide
" Vous  apporter les meilleures solutions de placement en toute transparence est notre priorité chez mieuxplacer.com "
Autor Guillaume-Olivier Doré
Guillaume-Olivier Doré
Fondateur et CEO

Articles les plus lus

Partagez notre blog sur les réseaux sociaux !

cta-bg

Recevez dès maintenant votre guide gratuit pour tout savoir sur le placement SCPI !

Je demande mon guide