<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=261847674477659&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Peut-on négocier à la baisse les frais de son assurance vie ?

Dire que toutes les assurances vie se ressemblent serait faux. Et lorsqu’on veut choisir un contrat on cherche toujours le plus performant. Celui qui vous rapportera la meilleure rentabilité mais aussi… vous coûtera le moins cher. Et quoi de plus normal ! À ce sujet, se pose souvent la question des frais liés aux contrats d’assurance vie et à la possibilité de les négocier… ou pas ! Aujourd’hui, Mieuxplacer.com fait le point pour vous sur le sujet et vous explique comment payer un minimum de frais mais aussi comment trouver la « meilleure » assurance vie.

negocier frais assurance vie

Ici une assurance vie avec des frais d’entrée de 0,50%, là un autre contrat sans frais, ailleurs une offre avec une performance affichée de 2,05% mais des frais d’arbitrage qui paraissent élevés… Quand on regarde le marché de l’assurance vie il faut bien avouer qu’il est parfois difficile de s’y retrouver et surtout de choisir LE bon contrat. 

Il est clair que les frais qui seront prélevés à l’ouverture de votre contrat (et pendant toute sa durée de vie) seront différents selon le groupe d’assurance qui a créé le produit, le distributeur qui vous le vend et la gamme même du produit. Mais aussi selon les options de gestion que vous aurez choisies. S’intéresser à ces frais est donc tout à fait légitime puisque cela aura un impact direct sur la performance de votre placement.

Le Guide des idées reçues sur l'Assurance Vie !

Attention aux « fausses » négociations

Disons le tout de suite, les frais d’une assurance vie ne sont pas vraiment négociables. Mis à part ce qu’on appelle les frais d’entrée. Et encore, ce n’est pas toujours le cas et il vous faudra souvent « batailler ».

Sans être certain de faire une bonne affaire, d’ailleurs. Car certains distributeurs n’hésitent pas à afficher des taux volontairement élevés pour se donner une « marge de négociation » et ensuite vous faire croire qu’ils ont spécialement obtenu pour vous une « remise » exceptionnelle. Une pratique que l’on retrouve dans de nombreux autres secteurs d’ailleurs.

Moralité : attention aux « prix barrés » qui cachent parfois des taux trop élevés et une « fausse » négociation. Bien entendu, vous avez également la possibilité d’opter pour un prestataire qui applique, lui, une politique de frais volontairement basse. Mais, là encore, il faut regarder un peu plus loin que le simple montant de ces frais et s’interroger sur la performance globale du produit. Car, au final, il est parfois plus intéressant de souscrire une assurance vie avec des frais de souscription mais un rendement élevé… plutôt qu’un produit sans frais (d’entrée) mais dont la rentabilité est aussi beaucoup plus faible.

Pour que votre épargne n’en fasse pas « les frais »

Ce qui compte c’est donc ce qu’on appelle le « spread ». Autrement dit la différence entre le rendement de votre assurance vie et ce qu’elle va vous coûter tout au long de la vie de votre contrat. Et force est de constater qu’il est assez rare de trouver des fonds avec des frais de gestion très bas et offrant une performance élevée.

Ainsi, les assurances vie avec des fonds en euros dynamiques intégrant de l’immobilier sont parmi les meilleurs du marché… même si les frais de gestion sur ce type de produits sont aussi plus élevés.

De son côté, mieuxplacer.com a fait le choix de jouer la carte de la transparence. Notre priorité ? Vous proposer les meilleurs produits du marché avec les frais les plus avantageux. Mais aussi bien vous informer.

Ainsi, en sachant avec précision à quoi correspondent les différents frais liés à un contrat d’assurance vie (voir ci-dessous), vous pourrez plus facilement comparer et faire les bons choix pour que ceux-ci ne rognent pas sur votre épargne.

Addition des frais d'assurance vie
 

Frais : demandez l’addition

Alors quels sont ces frais dont il faut tant se « méfier » ? Et bien, cela commence dès la souscription avec ce qu’on appelle les frais d’entrée ou frais de dossier (voir notre article : "assurance-vie : avec ou sans frais"). Ils varient en moyenne de 1% à 5%. Ainsi, si vous placez 10 000 € sur un contrat dont les frais d’entrée sont de 4%, seul 9 600 € seront en réalité investis.

Viennent ensuite les frais de versement. Ils s’appliquent à chaque fois que vous verser une nouvelle somme d’argent sur votre placement. Eux aussi varient entre 1% et 5% en moyenne. Mais, aujourd’hui, il est de plus en plus facile de trouver des contrats d’assurance vie qui n’imposent plus aucun frais de versement. Notamment en ligne ! Troisième type de frais : les frais de gestion. Ils sont facturés une fois par an et portent sur la totalité de l’argent investi. Ces frais servent à rémunérer l'assureur pour la gestion de votre contrat. Ils sont en moyenne de 0,70% pour les fonds en euros et de 0,80% pour les fonds en unités de compte. Et comme nous vous l’indiquions plus haut, ces frais doivent être regardés avec la plus grande attention. Car pour connaître la performance réelle de votre investissement et donc son rendement net il vous faudra déduire ces frais de gestion.

Vous pensez en avoir fini ? Détrompez-vous ! Vous avez encore les frais d’arbitrage pour les contrats multisupports. Vous devez les régler lorsque vous décidez, par exemple de déplacer une partie de votre capital investi en actions sur des obligations. Ils varient en moyenne entre 0,25% et 1% mais peuvent également être « forfaitisés » avec une somme fixée à l’avance et prélevée à chaque « mouvement ». On trouve aussi des frais de sortie qui pourront vous être appliqués, notamment si vous clôturez votre contrat avant son terme. Toutefois la loi les a plafonnés à 5% (ce qui est déjà « énorme »).

Enfin, à cette longue liste s’ajoutent les frais dits « cachés » (ou tout du moins peu visibles). Ces derniers concernent principalement les contrats multisupports investis en OPCVM, FCP, etc. et il s’agit en réalité de frais de gestion internes, propres à chaque support.

 

Le Guide des idées reçues sur l'Assurance Vie !

 

Moins de frais en souscrivant en ligne

Bien entendu, quand on additionne tous ces frais, l’impact sur la performance réelle de votre placement est plus qu’important. Alors, comment les faire baisser ? Ou tout du moins les minimiser ? L’une ses solutions consiste à souscrire votre contrat d’assurance vie en ligne. Pourquoi ?

D’une part parce que sur Internet, c’est vous et vous seul qui avez la main sur votre contrat et votre argent. Vous ne passez donc pas par un conseiller pour effectuer vos arbitrages. Et qui dit moins d’intermédiaires dit aussi… plus de liberté et moins de frais. Autre exemple : en ligne, les frais d’entrée mais aussi de versements sont le plus souvent inexistants ou particulièrement réduits. Enfin, ce qui est valable pour une boutique en ligne par rapport à un commerce physique l’est aussi pour vos placements… En clair, le processus est plus simple, avec moins de formalités « papier » et donc… des frais (de gestion) allégés.

Autant d’atouts qui font d’ailleurs écho au choix fait par mieuxplacer.com de « rendre l’épargne aux épargnants » et donc de se positionner sur le digital. 

 Comparer pour évaluer les frais et la performance de chaque produit d'assurance vie
 

Comparer pour évaluer les frais et la performance de chaque produit

Pour autant, si connaître la diversité des frais d’assurance vie et les avantages des offres en ligne sont des premières étapes indispensables, ce n’est pas tout.

Il ne faut pas hésiter, dans un second temps, de… les comparer (voir notre article : "assurance-vie : avec ou sans frais"). Car d’un produit à l’autre mais aussi d’un distributeur à l’autre, les frais prélevés peuvent être très différents.

Pour conclure, mettons fin à une idée reçue selon laquelle une assurance vie souscrite en ligne ne permettrait pas de bénéficier d’un suivi personnalisé et de conseils avisés. Les sites qui commercialisent ces produits disposent, eux aussi, de leurs propres équipes d’experts et de services clients dédiés. La seule différence est que, contrairement à un conseiller en gestion de patrimoine ou encore à un établissement bancaire, ils ne vous proposeront pas de rendez-vous en face à face.

Mais depuis combien de temps votre banquier ne vous a pas proposé de vous rencontrer pour faire le point sur votre épargne ? Et vous a-t-il averti que vous perdiez de l’argent sur votre Livret A ?

Les réponses à ces questions démontrent le plus souvent que la possibilité de pouvoir rencontrer physiquement son conseiller n’est pas un gage de proximité et ne garantit pas un suivi régulier et performant !

Vous cherchez un conseil de placement d'assurance vie personnalisé et gratuit ?

Mieuxplacer.com a créé pour vous un simulateur qui vous permet de découvrir la formule d'assurance vie qui s'adapte le mieux à votre projet d'épargne en quelques clics. Faites le point gratuitement, cela ne vous prendra que quelques minutes ! Cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder à notre simulation gratuite :

>> Je lance ma simulation d'assurance vie gratuite ! <<

 Le guide gratuit idées reçues Assurance Vie ! 

 

Guillaume-Olivier DORÉ

Guillaume-Olivier DORÉ

Fondateur et CEO de Mieux Placer

Ne perdez plus d’argent sur votre livret A !

Smiley face Article précédent

10 erreurs à éviter lorsqu’on choisit son contrat d’assurance-vie

Article suivant Smiley face

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire

mieuxplacer_2coul - copie

Recevez votre guide complet sur l'Assurance Vie !

Notre guide complet Assurance Vie pour vous aider dans toutes les étapes de votre projet d'épargne et vous permettre d'investir en toute sérénité !
Visuel Guide L'assurance vie de A à Z
Je demande mon guide
" Vous  apporter les meilleures solutions de placement en toute transparence est notre priorité chez mieuxplacer.com "
Autor Guillaume-Olivier Doré
Guillaume-Olivier Doré
Fondateur et CEO

Articles les plus lus

Partagez notre blog sur les réseaux sociaux !

cta-bg

Recevez dès maintenant votre guide gratuit pour tout savoir sur le placement SCPI !

Je demande mon guide