<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=261847674477659&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Découvrez l’Investissement Socialement Responsable (ISR)

L’Investissement Socialement Responsable est un concept visant à réunir le monde de la finance et celui du développement durable. Investir en ISR c’est avant tout choisir son portefeuille en prenant en compte l’impact positif des différents supports au niveau social et environnemental. Il n’est aujourd'hui plus question de viser la seule rentabilité sans tenir compte de l’éthique.

Évidemment au delà de l’intérêt moral de ce type d’investissement, une certaine rentabilité est attendue. D’ailleurs, les investisseurs responsables estiment qu’une société socialement utile, environnementalement vertueuse et gouvernée de manière transparente ne peut qu’être un investissement sain et pertinent sur le long terme.

finance-durable
 

Quelques mots d’histoire !

L’investissement Socialement Responsable n’est pas un concept récent, loin de là ! Il s’agit en réalité d’une idée remontant au XVIIIème siècle, au sein de la branche de l’Église Anglicane appelée Quakers. Il s’agit d’un mouvement communautaire religieux et philanthropique dont les adeptes ont rapidement remis en question leur manière d’investir leur patrimoine.

Particulièrement remarqués pour leur rectitude morale, la “Société Religieuse des Amis” n’hésita pas à investir dans la santé, l’éducation et le niveau de vie de leurs travailleurs. La partie de cette communauté établie aux États-Unis refusa d’investir dans la traite des esclaves et dans le commerce des armes, préférant parier sur le long terme en capitalisant sur l’amélioration des conditions de vie de la population, sa formation et le déploiement d'hôpitaux.

Depuis ces premières mises en pratiques, l’Investissement Socialement Responsable a connu de nombreuses évolutions au cours de l’histoire :

  • Début 20ème siècle : Essor du concept dans les esprits avec la valorisation de l’éthique individuelle et du devoir de soutien aux plus défavorisés.
  • 1928 : Ouverture du premier fonds éthique, le US Pioneer Fund
  • 1971 : Le premier fonds responsable voit le jour : le “Pax World Fund”
  • 1983 : Apparition en France des premiers fonds solidaires et éthiques
  • 1990 : Développement des fonds pro-écologiques partout en Europe
  • 2006 : L’ONU lance les “Principes pour l’Investissement Responsable”, un réseau d’investisseurs dont l’objectif est de promouvoir l’ISR
En France et depuis sa création en 2016, le label ISR met en lumière les fonds s’inscrivant dans une logique de finance responsable, permettant de fait aux investisseurs particuliers de les identifier facilement. Sont pris en compte pour l’attribution de ce label : la santé financière des entreprises mais aussi leur impact socio-écologique et leur mode de gestion (les critères ESG : écologiques, sociaux et de gouvernance).

L’investissement responsable au diapason du développement durable

Nous avons tous déjà entendu que la finance était amorale ou irresponsable. Cette allégation mérite pourtant d’être nuancé. En effet si certaines sociétés ont déjà fait la preuve de leur manque de scrupules, il est impossible de nier que les sujets ayant trait au développement durable et à la finance responsable ont le vent en poupe.

La création du label ISR va dans sens et cristallise les efforts du marché pour présenter un visage plus vert et social. Un produit d’investissement peut recevoir ce label s’il se classe avec succès dans une ou plusieurs catégories ESG, soit Environnement, Social et Gouvernance.

Dans les années 90, le terme de développement durable voit le jour. Au fil des trois décennies qui ont suivi, cette idée a fait son chemin dans l’esprit des investisseurs. La prise de conscience des différents pics énergétiques à venir et la volonté de limiter l’impact de l’anthroposphère ont replacé les valeurs socio-écologiques au centre des préoccupations.

On peut décrire le développement durable comme un équilibre entre les trois facteurs-clés que sont l’écologie, le social et l’économie. Cette notion est très liée à celle de la “croissance verte” qui consiste à penser que la croissance économique reste possible à la condition que les investissements du marché aillent en direction de produits financiers vertueux pour l’environnement. Reconnaitre et choisir ces produits est devenu beaucoup plus facile à faire depuis la création de l’ISR et on note qu’une grande partie de l’écosystème économique propose désormais ces supports d’investissements.

Un label ISR sous conditions ESG

Créer le label ISR a été un grand pas en avant pour mettre en lumière les supports d’investissement les plus vertueux, mais encore faut-il être en mesure de définir des critères d’attribution dudit label. Ainsi et comme expliqué ci-avant, un support d’investissement doit être compatible avec l’un des trois piliers de l’ESG pour être reconnu ISR (Environnement, Social, Gouvernance).

Sont reconnues comme “environnementales” les sociétés et produits financiers visant à monitorer la consommation énergétique, à limiter la production de CO2, à produire des énergies renouvelables, à réguler la consommation en eau…

On classe dans “sociétal” les produits visant à apporter un progrès social au sens le plus large. On inclut par exemple l’amélioration du système de santé, la lutte contre le racisme ou encore la protection des personnes.

Le dernier pilier est la “gouvernance”, et il s’agit d’une appréciation globale du fonctionnement de l’entreprise. Elle prend notamment en compte le montant des salaires, les mesures anti-corruption et la part du capital réservée aux actionnaires.

Ces trois grandes familles sont très vastes et une entreprise peut ne pas être à la fois engagée écologiquement et avoir une gouvernance exemplaire. Ce sont donc les entreprises elles-mêmes qui sélectionnent les critères ESG qu’elle souhaite présenter. Les critères de recevabilités peuvent être très différents d’un type de produit financier à l’autre.

>> Simulation d'assurance vie gratuite : Profitez d'une recommandation de placement personnalisée, gratuite et sans engagement en moins de 5 minutes avec Mieuxplacer.com






L’intérêt des épargnants Français pour l’investissement responsable

La société Deloitte a commandé en 2019 une étude portant sur la relation qu’entretient la population française avec la finance responsable.

- 67% : la part des épargnants ayant connaissance de l’investissement responsable.
- Pour 56% des investisseurs, la sauvegarde des ressources naturelles est primordial.
- Les épargnants sont favorables à 57% pour que les sujets environnementaux soient obligatoirement compris dans les produits financiers.
- 21% des investisseurs français ont déjà placé en épargne responsable.
- Uniquement 12% ont reçu une proposition d’investissement responsable de leur conseiller.
- L’apparition de labels comme l’ISR pousserait 61% des investisseurs à choisir les placements responsables.
- Mais 34% se considèrent trop peu informés sur le sujet pour passer à l’action.

Ces données prouvent que les épargnant français portent un véritable intérêt aux investissements responsables, mais qu’assez peu d’entre eux se sont lancés faute d’informations.

En revanche, l’institut de recherche en ISR de Novethic a publié ses résultats pour 2018, et ils montent que la progression des encours classés en investissements responsables a été de 11% en un an. Une belle évolution qui semble se consolider !

investissement-responsable

Rendement et Investissements Responsables

Une question importante reste en suspend pour le moment : quelle est la performance de ces fonds ISR? Le fait de répondre aux critères de l’investissement responsable améliore-t-il ou tasse-t-il les rendements d’un placement ? S’il est complexe de comparer de manière objective tous les placements se voulant de la famille IR, un consensus se dégage. En effet prendre en compte les spécificités non-financières d’un produit a tendance de nos jours à en réduire fortement les risques. Par exemple, un fonds en avance au niveau du social ou de sa gouvernance n’aura que peu de choses à craindre d’une évolution de la règlementation ou d’un éventuel scandale socio-écologique. De plus ces dernières années nous ont montré qu’en termes de rendement à proprement, les fonds responsable sont loin d’être en reste.

Si les produits de type ISR prennent de plus en plus en compte les facteurs extra-financiers, c’est avant tout pour prévoir en amont tous les risques potentiels et les éviter. Si une société accepte de répondre à un grand nombre de ces problématiques, elle se met immédiatement hors de portée des dégâts qu’elles auraient pu causer. Et une entreprise solide, c’est une promesse de performance pour l’épargnant.

Les prises de décisions en faveur de l'environnement et de l’humain ne sont pas mal récompensées sur le plan du développement économique. En effet une société prenant en considération la raréfaction des ressources naturelles va éviter les problématiques de sur-consommation. De même cette société, si elle propose un dialogue apaisé entre son personnel et ses partenaires, aura beaucoup plus de chances de réussir sa croissance.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces constats et leur impact sur le développement d’une entreprise dans l’étude “Demystifying Responsible Investment Performance” de l’UNEP-FI (Initiative Finance du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement) de 2007, réalisée conjointement avec le cabinet Mercier.

Il est toutefois important de noter qu’en France, investir dans des produits d’épargne ISR n’ouvre à l’heure actuelle aucun avantage fiscal. Si vous investissez dans des fonds responsables, ce sera un choix essentiellement personnel.

Comment investir dans les ISR?

Mois après mois, le nombre de supports d’investissements responsables ne cesse d’augmenter. Ainsi il est de plus en plus simple de placer du capital sur ce type de produits. L’ISR ne diffère pas dans la forme des autres investissements, il peut ainsi être constitué d’actions, d’emprunts, d’obligations etc.

Vous pouvez parfaitement réaliser un investissement responsable en passant une assurance vie, mais aussi via un PEA, un PEE où en immobilier. Votre conseiller en gestion de patrimoine ou à défaut votre conseiller bancaire est en mesure de vous aiguiller sur les supports d’investissements labellisés ISR.

Assurance vie

De nombreuses assurances vie proposent des fonds ISR au sein des portefeuilles disponibles. Le principal intérêt est de profiter de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie. De plus, panacher ISR et fonds plus classiques (fonds euros, unités de comptes standard etc.) permet d’améliorer la diversification et ainsi assurer la stabilité du placement. Certes les assurances vie sont des investissements long-termistes, mais cela reste parfaitement aligné avec la philosophie des placements en ISR, qui évite la vision court-terme.

L’assurance vie Spirica, disponible chez Mieuxplacer.com, a fait un pas de géant vers les placements responsables fin novembre 2019. En effet, ce ne sont pas moins 50 fonds labellisés ISR qui ont été rendus disponibles au sein de cette assurance vie. Crédit Agricole Assurances affirme qu’il s’agit de l’offre d’ISR la plus étendue du marché, de quoi trouver ce qui vous correspond à coup sûr !

PEA

Le plan d’épargne en action est également une option valable, bien que plus risquée. Votre conseiller financier sera en mesure que vous indiquer les actions labellisées ISR accessible au sein d’un PEA.

PEE / PERCO / PER Entreprise

Il y a quelques années, le nombre de sociétés proposant à leurs employé des solutions de placement contenant des ISR était très faible. Aujourd’hui la pratique se démocratise et beaucoup d’entreprises proposent des plans d’épargne en entreprise (PEE), des plans d'épargne pour la retraite collectif (PERCO), ou encore des plans épargne retraite d’entreprise proposant des parts en ISR.

Supports d’épargne bancaires

S’il ne s’agit pas toujours de produits labellisés ISR, plusieurs banques mutualises et/ou responsables proposent des livrets spécialisés pour le développement d’actions socio-écologiques (c’est par exemple le cas du Crédit Coopératif).

Conclusion

Investir dans des produits de type ISR ou assimilés est avant tout un choix qui relève de vos convictions personnelles. Souvent performants et stables, ces supports d’investissements modernes restent pourtant assez jeunes et doivent être prudemment sélectionnés.

Mieuxplacer.com vous propose de réaliser une simulation pour obtenir une proposition de placement sur mesure. Suite à cette analyse digitale, notre conseiller en gestion de patrimoine se fera un plaisir d’échanger avec vous gratuitement sur les ISR que vous pourriez ajouter à votre portefeuille.

>> Simulation d'assurance vie gratuite : Profitez d'une recommandation de placement personnalisée, gratuite et sans engagement en moins de 5 minutes avec Mieuxplacer.com

Guillaume-Olivier DORÉ

Guillaume-Olivier DORÉ

Fondateur et CEO de Mieux Placer

Votre épargne en 2020 : bonnes et mauvaises nouvelles

Smiley face Article précédent

Rente viagère et assurance-vie : avantages et risques

Article suivant Smiley face

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire

mieuxplacer_2coul - copie

Recevez votre guide complet sur l'Assurance Vie !

Notre guide complet Assurance Vie pour vous aider dans toutes les étapes de votre projet d'épargne et vous permettre d'investir en toute sérénité !
Visuel Guide L'assurance vie de A à Z
Je demande mon guide
" Vous  apporter les meilleures solutions de placement en toute transparence est notre priorité chez mieuxplacer.com "
Autor Guillaume-Olivier Doré
Guillaume-Olivier Doré
Fondateur et CEO

Articles les plus lus

Partagez notre blog sur les réseaux sociaux !

cta-bg

Recevez dès maintenant votre guide gratuit pour tout savoir sur le placement SCPI !

Je demande mon guide