<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=261847674477659&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Le PERP est mort, vive le PER !

Depuis le 1er octobre, un nouveau venu vient dépoussiérer l’épargne retraite. Créé dans le cadre de la loi PACTE, le plan d’épargne retraite (PER) a pour ambition de remplacer et de simplifier les PERP, Madelin, PERCO et autres placements d’épargne-retraite.

Encore un nouveau produit d’épargne ? Dans quel but ? Le gouvernement a souhaité simplifier l’épargne retraite en concentrant les investissements sur un seul produit. Le PER a aussi pour vocation d’orienter l’épargne de long terme vers le financement de l’économie réelle. Bercy annonce ainsi des objectifs ambitieux : faire passer les encours de l’épargne retraite de 200 à 300 milliards d’euros d’ici 2022.

Mais comment fonctionne le PER ? Quelles différences avec le PERP ?
Retrouvez toutes les réponses à vos questions dans cet article !

signature-plan-epargne-retr
 

Les différents PER

Le PER est un placement destiné à tous les épargnants encore en activité, qu’ils soient salariés ou indépendants. Il leur permet de faire fructifier un capital qui viendra compléter leurs revenus une fois à la retraite. Comme les assurances-vie, le PERP ou les contrats Madelin, le PER repose sur le principe de capitalisation.

Il existe 3 types de PER :

  • Le PER individuel (PERIN) :
Il s’agit du PER que vous alimentez directement soit par des versements, soit par le transfert de contrats existants. Ce placement est accessible à tous les particuliers en activité, qu’ils soient salariés ou travailleurs indépendants.

  • Le PER collectif (PERCOL) :
Il s’agit du remplaçant du PERCO. Il est alimenté par les entreprises via l’intéressement et la participation, les comptes épargne-temps et les PERCO

  • Le PER Catégoriel (PERCAT) :
Aussi appelé PER obligatoire il vient remplacer l’article 83 (contrat d’assurance vie collectif ouvert par l’entrepris), généralement réservé aux dirigeants et aux cadres.

Schéma PER

Dans cet article, nous traitons spécifiquement du PER individuel, celui que vous pouvez souscrire à titre personnel auprès d’une société de gestion ou d’un assureur.

Le fonctionnement du PER

Le PER est une enveloppe que vous alimentez comme vous le souhaitez lorsque vous êtes en activité via des versements ponctuels ou programmés.

Votre capital est ensuite investi sur différents supports d’investissement :

  • Des fonds en euros qui vous offrent des rendements réguliers et une garantie de votre capital
  • Des unités de comptes, des supports financiers plus risqués mais qui offrent des rendements potentiels supérieurs

Durant cette phase, votre épargne-retraite est bloquée. Vous ne pourrez pas y toucher sauf dans des cas bien précis. 

Une fois à la retraite, vous ne pourrez plus effectuer de versements. Vous percevez le capital et les intérêts générés sous la forme de rentes ou de sorties en capital, selon votre préférence. Cela vous permettra de compléter vos revenus.

Jusqu’ici le fonctionnement est très proche de celui des PERP ou des contrats Madelin ! Mais le PER vous offre plus de souplesse que ses cousins.

Les cas de sortie anticipée

Le capital que vous versez sur le PER est bloqué jusqu’à votre départ à la retraite. 

La loi prévoit toutefois des cas de déblocage anticipé :

  • En cas d’aléas de la vie : invalidité, décès du conjoint, surendettement, expiration des droits au chômage, cessation d’activité. Dans ce cas, le PER sera liquidé et le titulaire récupère l’intégralité de son capital et des plus-values.
  • Pour l’achat de sa résidence principale : le PER peut ainsi être utilisé pour compléter un apport.

Les avantages du PER

Le PER présente de nombreux intérêts. Il offre les mêmes avantages que le PERP et les contrats Madelin mais avec davantage de souplesse.

obtenez un conseil épargne immédiat et gratuit

Un avantage fiscal

Comme pour le PERP ou le Madelin, vous pouvez déduire les sommes que vous versez sur votre PER de votre revenu imposable, dans une limite fixée par la loi. La déduction est plafonnée à une somme qui correspond un plus élevé des montants ci-dessous :

  • 10 % de vos revenus professionnels 2018 (nets de cotisations sociale et de frais professionnels) avec une déduction maximale de 31 786 €,
  • 3 973 € si ce montant est plus élevé.

Cela vous permet de réduire le montant de votre imposition lorsque vous êtes en période d’activité, là où vos revenus sont généralement plus élevés. Attention tout de même, il s’agit d’un décalage. Les versements déduits seront fiscalisés à la sortie, lorsque vous récupérerez votre épargne sous forme de rente ou de capital.

Contrairement au PERP où cette déduction était obligatoire, elle est ici optionnelle. À vous de voir les options qui s’offrent à vous et à peser le pour et le contre en termes de fiscalité.

Un complément de revenu pour profiter de sa retraite

Investir dans un PER est un bon moyen de s’obliger à économiser en vue de sa retraite. Cela permet de valoriser un capital qui viendra compléter votre retraite et de limiter la perte de revenus. Heureusement, le PER reste relativement souple puisqu’il prévoit des conditions de sortie anticipée pour s’adapter à vos projets et aux aléas de la vie.

Plusieurs possibilités de sortie

Lors de votre départ à la retraite vous pourrez choisir entre différents modes de sortie :

  • Une sortie en rente viagère :
Vous permet de compléter vos revenus tous les mois sur plusieurs années

  • Une sortie en capital :
Vous retirez une somme de l’encours de votre contrat en une seule fois ou en plusieurs fois.

  • Un mix des deux :
Une partie en rente et une partie en capital

Cette souplesse est une réelle évolution par rapport aux anciens produits d’épargne-retraite.

La gestion pilotée

Si vous décidez d’ouvrir un PER, vous aurez le choix entre une gestion libre et une gestion pilotée (sélectionnée par défaut dans le contrat). Dans le premier cas, ce sera à vous de gérer la manière dont votre capital sera placé sur les supports d’investissement (fonds euros et unités de compte). Dans le cadre de la gestion pilotée, votre épargne sera investie en fonction de votre horizon de placement et sera progressivement sécurisée. Plus vous êtes jeune, plus votre capital sera investi dans des actifs rémunérateurs (mais plus risqués). Cette option permet de réorienter l’épargne de long terme des Français vers le financement de l’économie réelle et des entreprises. Plus vous vous rapprochez de l’âge du départ à la retraite, plus votre épargne sera placée sur des supports sécurisés (les fameux fonds en euros). Selon votre appétence au risque et votre expérience d’épargnant, vous aurez le choix entre 3 profils : prudent, équilibré ou dynamique.

gestion-pilotee

Que deviennent les contrats PERP et Madelin ?

A partir du 1er octobre 2020, vous ne pourrez plus ouvrir de nouveaux contrats PERP ou Madelin. 

Si vous avez déjà ouvert un de ces contrats, vous avez le choix entre les deux solutions suivantes :

  • Continuer à alimenter votre contrat jusqu’à sa liquidation.
Les conditions et le fonctionnement de vos contrats restent inchangés.

  • Transférer vos contrats actuels sur un PER, chez le même gestionnaire ou chez un nouveau.
Pour les contrats ouverts il y a plus de 5 ans, le transfert est gratuit. Pour les contrats de moins de 5 ans, des frais de transfert peuvent s’appliquer. Ils sont plafonnés à 1% de l’encours.


Que se passe-t-il en cas de décès ?

Si le titulaire du PER décède, le contrat est clôturé. Le capital et les gains générés sont transmises aux héritiers ou aux bénéficiaires désignés dans le contrat. 

Et la fiscalité dans tout cela ?

Si le fonctionnement du PER est plus lisible et plus simple que les anciens produits d’épargne retraite, sa fiscalité est à l’inverse plus complexe. Elle dépend du type des options choisies lors des versements et du type de sortie (rente ou capital). Nous y consacrerons prochainement un article dédié. D’ici là, si vous avez des questions, n’hésitez pas à faire appel à un conseiller financier qui saura vous éclairer à ce sujet.

En conclusion

Nouveau né sur le marché de l’épargne retraite, le PER offre de nombreux atouts pour les épargnants qui souhaitent préparer leur départ à la retraite. Plus lisible et plus liquide que les anciens produits d’épargne retraite, il va également inciter les Français (traditionnellement très prudents) à réorienter une partie de leur épargne long-terme vers des unités de comptes. Dans un contexte économique où les rendements des fonds en euros font grise mine, c’est bon moyen d’aller chercher de la rentabilité et de valoriser un capital.

Les assureurs et les sociétés de gestion lancent petit à petit leurs contrats sur le marché. L’offre disponible actuellement est donc encore incomplète. Cela vous laisse le temps de bien comprendre le fonctionnement de ce nouveau placement avant de vous lancer.

Comme pour tout investissement, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de l’épargne. Il est essentiel que vous compreniez comment votre argent va être investi. Et comme toujours, prenez le temps de comparer les conditions des différents contrats et les frais.

Nouveau call-to-action

Guillaume-Olivier DORÉ

Guillaume-Olivier DORÉ

Fondateur et CEO de Mieux Placer

Enquête : Les Français et l'épargne

Smiley face Article précédent

Découvrir le crowdfunding immobilier

Article suivant Smiley face

Ces articles peuvent vous intéresser

There are no related posts

Laisser un commentaire

mieuxplacer_2coul - copie

Recevez votre guide complet sur l'Assurance Vie !

Notre guide complet Assurance Vie pour vous aider dans toutes les étapes de votre projet d'épargne et vous permettre d'investir en toute sérénité !
Visuel Guide L'assurance vie de A à Z
Je demande mon guide
" Vous  apporter les meilleures solutions de placement en toute transparence est notre priorité chez mieuxplacer.com "
Autor Guillaume-Olivier Doré
Guillaume-Olivier Doré
Fondateur et CEO

Articles les plus lus

Partagez notre blog sur les réseaux sociaux !

cta-bg

Recevez dès maintenant votre guide gratuit pour tout savoir sur le placement SCPI !

Je demande mon guide